If god exists…

lundi 10 août 2015

Oui, je sais, je sais, je ne passe plus beaucoup par ici….
(je n’ai même pas fini de rédiger la critique du dernier Jay-Jay Johanson, c’est dire… )

Mais bon, je ne pouvais pas ne pas venir poser ça là…


Tags : , , ,

Une boite de riz ?

mardi 30 décembre 2014

En attendant que je finisse le billet en cours sur le dernier opus de Damien Rice, en guise de mise à bouche avec l’un des titres sur lequel je me suis le plus arrêté…

Don’t give me something to hold in my hand
Something else to believe in
Cause I’m over it
And your reasons for wanting to stay
Your reasons for wanting to change
My reasons for everything are dull to you…

I have tried but I don’t fit
Into this box I’m living with
Well, I could go wild
But you might lock me up…

And I have tried but I don’t fit
Into this box you call a gift
When I could be wild and free
But god forbid then you might envy me…

So don’t give me love with an old book of rules
That kind of love’s just for fools
And I’m over it
And my reasons for walking away
My reasons for wanting to change
My reasons for everything are lost with you…

I have tried but I don’t fit
Into this box I’m living with
Well I could go wild
But you might lock me up…

I have tried but I don’t fit
Into this box you call a gift
When I could be wild and free
But god forbid, then you might envy me…

I have tried…
Into this box…
Well I could go wild…
But you might lock me up…

I have tried but I don’t fit
Into this box you call a gift
When I could be wild and free
But god forbid, then you might envy me…

I could be wild and free
But god forbid, then you might…

Damien RICE | The Box


Tags : , ,

Tell the girls that the video is back in town

lundi 16 décembre 2013

Mardi dernier, l’ami olivier et moi-même sommes allés passer la soirée du côté de Feyzin : pas seulement pour découvrir quel genre de salle pouvait bien être l’Épicerie Moderne mais aussi et surtout pour y voir Jay-Jay Johanson sur scène pour la 5ème fois !

Plutôt que de m’amuser à faire tout un texte qui ne serait pas capable de retranscrire correctement le plaisir ressenti pendant cette représentation, je préfère me la jouer facile et partager la concert privé que le crooner suédois avait donné au Studio Ferber lors de son passage parisien, un concert que le site Arte Live Web nous propose de voir !

C’est parti pour Studio Sessions #1
Lire le reste de cet article »


Tags : , , , , ,

So far away

dimanche 15 décembre 2013

1994…
une année de transition et de changement pour moi : je rentrais à la fac, j’allais vivre en coloc avec des amis et c’était le début d’une nouvelle vie.
C’était il y presque 20 ans

Mais 1994, ça n’était pas que les changements dans ma vie, c’était beaucoup d’autres choses : des biens, des moins biens, des pathétiques….
En voila un petit résumé :


Tags : ,

Faites moi le plein… de joie

lundi 14 octobre 2013

Pink Martini au Bataclan

Comme prévu, hier fut une journée parisienne pour pouvoir profiter de Pink Martini sur scène (pour la 4ème fois depuis 2005).
Bien sur, tant qu’à faire un aller-retour jusqu’à la capitale, il fallait bien en profiter aussi pour y passer la journée et se balader un peu : d’abord, c’était une bonne occasion de revoir l’ami Olivier, de revenir aux fondamentaux en allant traîner du côté de la Rue St Honoré histoire de profiter de Ramen et de Katsu-Curry chez Saporo et de continuer par une promenade dans le jardin des tuileries au soleil.

Après ces détours gastronomiques et ensoleillé il était bien temps de rejoindre la Bataclan histoire d’être pas trop mal placé.
Comme à leur habitude, il n’y pas de première partie, c’est Pink Martini eux-même qui se charge de mettre l’ambiance !

Une ambiance qui s’est très vite installé, dès le premier titre : Storm Large est apparu sur scène pour interprété l’un de leur grand classique, un titre qui ouvrait aussi leur premier album, à savoir Amado Mio !
Après avoir chanté 3 titres, Storm Large nous annonce une surprise : l’arrivée de China Forbes (bon, ça n’en était pas vraiment un, de surprise, il était dit qu’elle faisait partie de la tournée)… en tout cas, c’était un vrai bonheur de revenir aux sources et d’entendre à nouveau la voie de China Forbes : une voix qui a directement enchaîné sur un classique Never stop falling in love et puis juste après sur le premier morceau composé et écrit par Pink Martini, le morceau qui les a fait connaitre… Sympathique !

Ensuite, pendant plus de 2 heures (sans compte l’entre-acte), le groupe a parcouru son répertoire, mélangeant les titres de leur denier opus avec un panel de leurs anciens albums, mélangeant de la même manière les langues : de l’anglais au turc an passant par le français, le grec, l’allemand, le roumain, le chinois, le japonais et j’en passe… Le tout en alternant des morceaux chantés seul ou en duo par China Forbes, Storm Large ou Timothy Nishimoto.

Ce concert a aussi été l’occasion de rendre un hommage à Georges Moustaki : La mère de China Forbes l’ayant bercé aux disques de Moustaki, il y quelques années ils avaient un duo de reprise de Ma Solitude, un morceau qui se trouve sur leur best-of A Retrospective sorti en 2011. Et puisque cet artiste multi-talent est mort il y a quelques mois, China Forbes a interprété Ma Solitude seule, avec une guitare. Un moment très touchant, presque triste au milieu de ce concert plein d’entrain.

Et comme d’habitude, le concert s’est achevé sur un Brazil plein de fougue et d’énergie, sous une pluie de ballons multicolores, un Brazil qui donne de l’énergie et de la joie… c’est d’ailleurs là qu’on se dit que le titre de leur dernier album Get Happy correspond pleinement à la sensation que l’on éprouve en quittant la salle de concert !


Pink Martini & China Forbes & Storm Large | Get Happy / Happy Days

Ce qui est étrange avec Pink Martini, c’est la différence qu’il y a entre les albums et la scène : l’écoute des albums peut très bien être un disque d’ambiance, une musique de fond… mais une fois sur scène, les rythmes cubains, le côté Jazzy ressort à un point tel que ça en devient une musique à danser et pas seulement à écouter !

Un dernier petit détail auquel je pensais durant le concert d’hier et qui me revient en regardant la vidéo de Get Happy posté plus haut : les derniers sessions de concert de Pink Martini que j’ai pu voir se font avec une formation musicale restreinte, alors que je me souvenais du concert de 2005 au Grand Rex où la formation était plus complète : plusieurs violon, de la harpe, etc…
En tout cas, formation restreinte ou non, ça ne m’empêchera de retourner les voir à leur prochain passage !

EDIT : après avoir plongé dans les entrailles de ce blog, j’ai pu remarquer que la formation musicale s’était réduite il y a 2 ans, lors des deux premiers concert que j’avais eu le bonheur de voir au Grand Rex, il y avait bel et bien plus de musiciens sur scène : on peut très bien le voir sur le concert de 2005 ou la session de 2007.


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Oh happy week

mardi 24 septembre 2013

Oh Happy Day

Ahhh sympa cette dernière semaine de septembre… bon, déjà il refait beau sur la Bourgogne mais ce n’est pas tout : c’est surtout musicalement que cette semaine devient intéressante (non, non, il n’est pas question de Chris Isaak, cette fois-ci).

Premièrement, hier sortait le nouvel opus de Jay-Jay Johanson, nommé Cockroach (opus sur lequel j’essayerai de revenir un peu plus tard) et deuxièmement aujourd’hui est sorti le nouvel album de Pink Martini si bien intitulé Get Happy.
Un album qui accueille pour la première fois Storm Large (qui avait remplacé China Forbes pour la dernière tournée européenne il y 2 ans).

Pour faire simple, je vais laisser le groupe énoncer pourquoi c’est un happy day:

1. Shakers. And a sitar!
2. Tickling of the ivories, and other things, by Thomas Lauderdale
3. A French eccentric
4. China Forbes’ little gentleman on the cover
5. China Forbes’ big vocal fireworks on the album
6. Phyllis Diller’s poignant final recording « Smile »
7. Singing von Trapps. Yes, THOSE von Trapps!
8. Storm Large’s fantastic recording debut with us
9. The stunning vocal stylings of Rufus Wainwright
10. Songs in German, French, Chinese, Japanese, Spanish, Farsi, Turkish, and Romanian. Oh, and English!
11. Meow Meow, who purrs like a lion
12. Ari Shapiro, our favorite person!
13. Polaroid reproductions from Thomas’ collection
14. Free stickers!
15. Balloons!

Et pour finir, un titre en roumain extrait de ce nouvel album, Până când nu te iubeam :


Pink Martini (with singer Storm Large) – Până când nu te iubeam

Et maintenant, y’a plus qu’à se dire : vivement le 13 octobre qu’on puisse aller les revoir sur scène une fois de plus


Tags : , , , , , , ,

Qu’est ce que c’est

mardi 18 juin 2013


Tags : , , ,

Et une bonne nuit, bien sur

dimanche 28 avril 2013

Quand les samedis soirs se passent à faire un peu de tri et retrouver quelques vieux albums, on prend le temps de se replonger dedans, d’écouter des titres pleins de souvenirs et de se faire du bien…


Shivaree – Goodnight Moon


Tags : , , , , ,

Jay-Jay Johanson, again !

mercredi 17 avril 2013

Et oui, comme prévu, dimanche soir a été l’occasion de passer un peu de temps du côté du Café de la Danse : de quoi finir en beauté la vraie première journée printanière sur Paris (enfin, ce n’était presque plus printanier, là, c’était presque estival !)…

Toujours est-il que pour la 4ème fois nous nous rendions avec l’ami Olivier à un concert du crooner trip-hop suédois, le bien connu Jäje Johanson, enfin mieux connu sous le nom de Jay-Jay Johanson.
C’est avec un peu de stress qie nous arrivions d’un pas alerte du côté de la salle de concert, puisque nous étions déjà en retard, l’heure prévue sur les billets étant à 19H00… un stress retombant un peu quand nous vimes que la file pour entrer s’étendait de la porte de la salle jusqu’au milieu de la rue de Lappe.
Nous avons intégré la-dite file en attendant de pouvoir enfin pénétrer dans ce lieu de musique !

Une fois à l’intérieur, sans être les derniers, nous étions suffisamment en retard pour ne plus avoir de places assises et nous contenter de poser nos petits derrières directement sur le sol en bas de la scène.

Et là, soudain, la lumière s’éteint et la première partie commence… en fait, je ne sais pas si l’on peut à proprement parler de première partie : il s’agissait d’un film réalisé par Valérie Toumayan, intitulé SUMMER et dédié à l’artiste suédoise Linnea Olsson

Autant voir ce que ça donne pour s’en faire une idée :

Une fois, cette première partie conceptuelle passée, il ne nous restait plus qu’à attendre notre suédois préféré, qui est arrivé avec une set-list de plus plaisante :
depuis que je le vois sur scène, c’est essentiellement à l’occasion de la sortie d’un nouvel album, hors là, pour le festival Clap your Hands, il n’en était rien.
Alors, bien sur, il y a Cockraoch, son nouvel album, qui sort à l’automne dont nous avons eu droit à quelques extrait, mais l’ensemble du set était plus dédié au anciens albums (à tous les albums), ce qui m’a enfin permis de pouvoir profiter en live d’un beau et bon So tell the girls that I am back in town et d’un non moins excellent Milan Madrid Chicago Paris (eh oui, pour une fois !)


So tell the girls that I am back in town



Milan Madrid Chicago Paris


Forcément, ce type de prestation de Jay-Jay ne peut que séduire les fans que nous sommes, tous les grands classiques y sont passés pendant près de 2H00.
Quoique… a vrai dire, il manquant quand même un titre pour que mon bonheur soit complet, j’aurais aimé y retrouver en plus She’s mine but I’m not hers


She’s mine but I’m not hers

Une vrai bonne soirée, j’ai même eu l’occasion de découvrir que Jay-Jay Johanson avait collaboré avec C2C sur le titre Give up the ghost !

Vivement le prochain concert, peut-être l’automne prochain pour la sortie de Cockroach

Et pour finir, voila la set-list de ce merveilleux concert :

  • Dry Bones
  • Mr Fredrikson
  • Dilemma
  • Escape
  • Time will show
  • I miss you most of all
  • Far away
  • Coincidence
  • So tell the girls that I am back in town
  • She doesn’t live here anymore
  • Give up the ghost
  • Monologue
  • Believe in us
  • Suicide is painless
  • It hurts me so
  • Milan Madrid RChicago Paris
  • Tomorrow
  • Quel dommage
  • I’m older now
  • On the other side
  • The girl I love is gone
  • Rocks in pockets
  • Prequiem

  • Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

    Ca va danser au Café

    vendredi 12 avril 2013

    Le WE est enfin là, et ce week-end va être un peu particulier : eh oui, je pars demain pour passer 2 jours à Paris, histoire de revoir un peu de monde mais aussi et surtout pour aller voir un nouveau concert de Jay-jay Johanson qui se produira cette fois-ci au Café de la Danse dans le cadre du festival Clap Your Hands.

    Un concert prélude à la sortie de son prochain album, Cockroach, qui devrait être disponible à l’automne prochain… mais d’ici là, le 1er titre de cet opus est déjà  sorti, il s’agit de Mr. Fredrikson dont voici le clip…

    Rhhaaaa, vivement dimanche soir !


    Tags : , , , , , , , , ,