Avant de repartir

mardi 23 décembre 2008

Les dernières journées de travail avant de profiter des vacances sont toujours un peu particulières et un peu plus détendues que le reste de l’année… elles sont parfois l’occasion de boire quelques coupes de champagne, l’occasion de discuter un peu tranquillement ou encore de profiter d’un peu de musique.

La journée d’aujourd’hui aura permis de faire un peu tout ça dans des proportions particulièrement intéressante, surtout concernant les discussions : c’est bien la première fois que je me retrouvais au beau milieu d’histoires fleurant bon les dialogue à la Audiard à base de Rocky l’Amour et autres Jacky le Catcheur, il faut bien le dire, c’est tout bonnement impressionnant.
Mais le plus impressionnant n’était pas le nom des protagonistes mais bel et bien la teneur des histoires contées, c’est là qu’on se rend compte qu’il nous arrive pas grand chose ou qu’au minimum on ne sait pas provoquer les choses….. c’est à méditer, ça !

L’autre partie de ce genre de journée est plutôt consacrée à passer un peu de musique dans le bureau, en laissant à chacun les choix musicaux, et forcément quand je peux m’y coller on atteint tout de suite les sommets du bon gout, l’apothéose de la quintessence musicale, le nirvana de l’éclectisme mélodique…. en un mot, je fais peur aux autres à coup de Mike Brandt et autres Hervé Vilard de bon aloi….
Jusqu’au moment, où pour fêter mon prochain départ pour la Lorraine, je n’ai pas pu m’empêcher de leur passer un bon p’tit Bernard Lavilliers, cette fois-ci il n’était pas question de m’intéresser à Fensh Vallée (qui eut été un bon choix, pourtant, il faut bien l’avouer) mais plutôt à la chanson Les mains d’Or, une chanson non plus juste sur le monde de la sidérurgie mais plutôt sur le disparition de ce monde et sur les pertes d’emplois.. alors, bien sur, cette chanson ne parle pas de Lorraine, mais pourrait très bien y faire référence tant l’importance de la sidérurgie y est perceptible… « était » perceptible serait d’ailleurs plus juste, et avec les bonne décisions de l’ami Lakshmi, ça ne va pas aller en s’améliorant !

Alors, histoire de ne pas oublier ce qui s’est passé et ce qui se passera encore :


Tags : , , , , , , , ,

Un cours qui s’envole

lundi 1 décembre 2008

Comme tous les lundis soirs, arrive le moment où je vais pouvoir décompresser, me changer les idées et me défouler en allant à l’atelier d’improvisation théâtrale des Impromptus de la Joute : être ridicule en l’assumant est un plaisir rare.
Mais ce soir c’était un peu particulier, d’une part parce que un grosse partie des membres étaient absents mais surtout d’autre pour la simple et bonne raison que les responsables de l’Interclub17 n’avait rien trouvé de mieux que de louer la salle a deux groupes à la même heure, autant dire qu’il était impossible de travailler sereinement dans de telles conditions.
Le fait d’être en petit groupe cumulé à celui de ne pas avoir de salle pour faire cours nous a conduit à plutôt nous délocaliser autour d’une table dans un bar proche histoire de profiter quand même de la soirée entre nous.

Je n’aurais pas eu l’occasion d’improviser durant la soirée, ma ça n’empêchera pas d’avoir pu passer une bonne soirée parfois un peu surréaliste quant au contenu des discussions : des clubs échangistes à la vie de Pacal Brunner il y aura eu de tout et surtout beaucoup de chansons plus ou moins fidèle et même un peu de Hervé Vilard :

Et dire que dans la voiture, en tournant pour trouver une place j’avais Méditerranéenne en tête : c’est un signe qui ne trompe pas !

Une fois la soirée terminée (et pas trop tard en plus pour une fois), il restait à continuer à profiter d’un peu de bonne musique en laissant la sélection de l’autoradio sur Nostalgie qui semblait vouloir reprendre la playlist de Singstar 80′ : tout un symbole !

Même si Hervé Vilard, c’est vraiment très bien, question musique je suis plutôt enclin à revenir (non, rien à voir avec le Reviens d’un peu plus haut… ) sur l’un des prochain concert à venir, à savoir celui d’Emily Loizeau au mois de mars prochain mais surtout de m’attarder sur le premier extrait de son nouvel album déjà disponible à l’écoute.
Avec Sister (eh oui, c’est le nom du-dit extrait) on retrouve ce qui fait le style de l’artiste de chez Fargo : les mélodies, la voix, le texte… la totale, et effectivement ça me donne envie d’en entendre plus !
En attendant la sortie de l’album et le concert qui suivra, voila d’ores et déjà ce premier extrait, histoire de se faire une petite idée de ce que ça donne !


Tags : , , , , , , , , , , , ,

Ohhh, les cercles

mardi 16 septembre 2008

Cela faisait deux ans que je n’étais pas passés par les Charentes et que je n’avais pas séjourné un peu sur l’Ile d’Oléron : alors forcément quand un déplacement m’envoie du côté de Saintes, je ne résiste pas à l’occasion de faire un détour pour aller saluer Le Gros sur son ile !
Une fois mon intervention en clientèle terminée il était temps de prendre la longue route reliant le continent à l’ile : une route pas forcément pratique mais sympathique à prendre, sous le soleil, entre les vignes et les champs de tournesols jusqu’à l’arrivée au « viaduc »
C’est au moment où j’approchais de ce pont me permettant de rentrer sur Oléron que mes souvenirs sont revenus : rouler au-dessus de la mer a alors fait naître un petit sourire sur mon visage en me replongeant dans mes précédentes aventures… quelque soit l’époque ou les conditions, les moments passés sur l’ile ont toujours été un peu comme une parenthèse de détente et de conneries…

Une fois sur l’ile, il fallait maintenant me diriger vers Dolus, puisque mon hôte a décidé de devenir un salaud de bourgeois propriétaire et de quitter son sympathique et bordélique appartement de Grand-Village pour une maison à Dolus, une occasion de traverser quelques villages dont les noms n’étaient sans m’évoquer de grands moments de précédentes vacances.
Et me voila arrivée à destination presque en même temps qu’Alex au volant de son Transporter dédié au surf : et là, de quoi être rassuré, en deux ans, Le Gros n’avait pas changé, toujours fidèle à lui-même…. quoiqu’à bien y réfléchir, je ne suis plus si certain que ce soit rassurant.
Et à ce moment, la soirée pouvait enfin commencer, des discussions à reprendre, Élisabeth sa copine à rencontrer et du bon temps à passer sans faire de détour par le Bus Stop, cette fois-ci !

Habiter en bord de mer a d’ailleurs un certain avantage : ça permet de trouver des huitres sauvages pour accompagner le champagne en entrée avant de tenter les muffins salées sans levure, mais fort excellents pourtant avant de finir par une coupe sous-lieutenant (eh oui, quand il n’y pas de glace au citron pour une coupe colonel, faut bien innover !)
Il ne restait qu’à passer une nuit là-dessus et prendre le temps de se lever le lendemain matin en profitant du début de journée sur l’ile avant de rejoindre le continent en fermant cette parenthèse d’une soirée pour rejoindre mon client suivant.

Et aujourd’hui, histoire de changer, autant cumuler journée un peu merdique et pour finir une soirée à Angoulême, seul à l’hôtel : c’est tout de suite moins glamour !


Tags : , , , , , , , ,

Avant l’oméga

mercredi 13 août 2008

Avant l’oméga


Tags : , , ,

Caviar pour les uns…

jeudi 17 juillet 2008

Mariage anne-sophie et Mickael

Mais surtout champagne pour les autres, à moins que ce ne fut l’inverse… je ne suis plus très certain au point où j’en suis….
Me voila enfin de retour dans mon chez moi après quelques jours d’absences en Lorraine pour une raison ô combien importante pour le coup :
Il ne s’agissait ni plus ni moins que d’aller participer aux festivités du mariage de ma soeur, et en tant que témoin j’aurais eu du mal à ne pas y être !
En arrivant le vendredi, on a directement été pris dans le tourbillon des fins de préparatifs, avec un point culminant dans la matinée de samedi, à tel point que j’ai failli croire que je n’allais pas être prêt à l’heure pour le rendez-vous à la mairie : mais finalement le ou plutôt les timings ont été respectés et le reste de la journée n’aura finalement été composé que d’excellents moments, le tout flottant sur un non moins excellent champagne…

Et après le jour du mariage lui-même, il restait encore quelques jours à passer entres autres en famille, avec les jeunes mariés ainsi qu’avec certains de leurs amis de passage chez nous pour continuer à profiter des boissons champenoises…

Toutes les bonnes choses ayant un fin, il fallait bien revenir en région parisienne après ces quelques jours de débauches et tennis ensoleillés, mais histoire d’éviter un sevrage trop brutal, c’était aussi l’occasion d’aller fêter l’anniversaire de Nadia en profitant à nouveau des boissons pétillantes et des discussions sur les perversions et perversités (et donc de la subjectivité du Je… : des retours comme je les aime, quoi !

Je souhaite à nouveaux tous mes voeux de bonheur aux jeunes mariés : je leur fais confiance pour réussir dans cette voie !

Et pour moi, il ne me reste plus qu’à me souhaiter de bonnes vacances qui viennent à peine de commencer….
Houla, et dire que je viens de passer mon premier jours sans alcool depuis samedi : ça fait peur !


Tags : , , , , , , , , , ,

Melon collie

jeudi 12 juin 2008

Passer à nouveau un peu de temps en région parisienne sans aller me promener tous les jours dans tous les recoins du pays me permet de me lancer dans une opération de re-sociabilisation.
Une opération commençant en beauté par une petite soirée avec La Buse, elle-même….

Une soirée qui promettait d’être sympa et qui n’a pas failli à sa promesse : d’une part parce que passer une soirée entre amis est toujours est vrai plaisir et d’autre part parce c’était l’occasion de revenir dans un quartier de Paris plein de souvenirs pour moi.
Bien avant de passer beaucoup de temps du côté de Bastille ou Bercy j’ai commencé mes soirées parisiennes dans une zone plus marquées par Patrick Bruel….

Alors, profiter de quelques cocktails au pub, d’un bon resto plein de souvenirs (toi aussi tu connais les éponges ? ) et d’une balade dans la douceur des simples soirées parisiennes suffit parfois à me sentir bien….. si en plus la soirée est complété par un très joli texto c’est encore mieux…

Oui, bon je sais, on est déjà en juin….


Tags : , , , , , , ,

Fulltime Job

mardi 8 avril 2008

Après les difficiles journées de réunion axées autour des verres de Saint Emilion, le mieux est quand même d’aller décompresser en finissant par une petite soirée tous ensemble….

Si le repas au restaurant en compagnie de la direction peut être sympathique et détendu, il est évident que la deuxième partie de soirée au pub en plus petit comité est tout de suite plus propice à des discussions plus animées.
Il es ttout de suite plus simple de refaire le monde, de refaire notre entreprise, de parler de tout, de rien et surtout de sortir à nouveau du cadre stricto-sensu à caractère professionnel.
Bien mieux que les réunions et les repas convenus ou tout le monde fait bonne figure, il est plus facile de se lâcher et de laisser sortir les doutes et les frustrations quand la compagnie s’y prête…

Seul souci : même si c’est bien sympa, il n’est pas évident de commencer la semaine en rentrant chez soi à 2h dès le premier soir : ça augure mal du reste !

Histoire de conclure en beauté, il me restait plus qu’à allumer la radio en arrivant chez moi et tomber sur la version de Hallelujah par Jeff Buckley et constater que cette chanson ne provoquait plus que peu de sensation à part me mettre un petit sourire sur le visage….

Et le premier béotien qui vient me parler de Shrek, là….


Tags : , , , , , , , ,

Et on se motive…

vendredi 25 janvier 2008

Passer des soirées de déplacements à discuter au bar devant des verres de cognac peut être très amusant ou intéressant mais ça laisse surtout une vague sensation de fatigue.
Et être fatigué ce soir, alors qu’il me reste encore beaucoup trop de chose à prévoir pour la soirée de demain est loin d’être la meilleure solution.

Et voila, ça m’apprendra à inviter une trentaine de personnes chez moi après une semaine passée sans être chez moi !


Tags : , , ,

Me gusta…

jeudi 27 décembre 2007

La journée s’annonçait plutôt calme et tranquille à priori, et pourtant elle fut bien plus remplie que prévue.
Remplie mais pas au point de ne pas prendre le temps de se laisser à aller à profiter d’un petit repas improvisé à midi, à profiter d’un peu de gymnastique post-déjeunatoire ou même à profiter d’un peu de discussions plus ou moins fines en se laissant aller à des interrogations plus ou moins judicieuses…

Et là, la question cruciale se pose, alors franchement qu’est ce qui est le mieux ?

– Le miel ?
– Le Nutella ?
– La chantilly ?
– Les glaçons ?

Cruel dilemme que la main de Corneille n’eut pas nié comme se plaisait à dire Desproges….

Alors, qui veut tenter de répondre à cette grande énigme des temps modernes ?
Ou alors y-a-t-il d’autres ajouts possibles intéressant à apporter ?

Vu que je ne m’attend pas vraiment à avoir une réponse ( je commence à connaitre la timidité maladive de mon lectorat…. ), autant se laisser aller à matter un bon clip bien typé années 90, avec son sympathique petit riff récurent : voila, ça vous apprendra à ne pas vouloir répondre à mes questions existencielles…. et moi ça me permet de retourner regarder Hot Shots 2 !

Bon Jovi – Dry County


Tags : , , , , , ,

Gone and back

vendredi 21 décembre 2007

Quand un déplacement se passe bien, il y a un petit côté frustrant : frustrant parce que j’ai beaucoup moins besoin de réfléchir, mais frustrant surtout parce que dans ce cas j’ai l’impression de passer plus de temps sur la route qu’à bosser !
Et quand ce cas de figure se présente dans la proche banlieue lilloise, c’est une bonne occasion de faire un petit détour par la Belgique… non pas que je sois spécialement fan de cette contrée, mais c’est là qu’il est le plus facile de trouver quelques bonnes bières à des prix intéressant !
Comme quoi, il y a toujours des côté positifs à ces déplacements….

Et surtout, en ayant fini assez tôt j’étais certain de ne pas louper le restaurant prévu ce soir pour le départ de deux collègues, et franchement ça m’aurait déçu de louper ce repas et surtout la petite explication de ma voisine quant à ces préceptes de vie :

Une soupe, une tisane, une pipe et au lit…

Ca méritait d’être dit !


Tags : , , , , ,