He is back in town.. again

dimanche 31 mai 2015

Ce sera samedi prochain, ce sera à Metz, ce sera à la Boite A Musique, ce sera (une fois de plus) Jay-Jay Johanson

En 1996, le Suédois Jay-Jay Johanson, un jeune homme fasciné par le jazz et le trip-hop de Bristol frappait avec une délicatesse toute particulière avec son album Whiskey. C’était le début d’une passionnante aventure pour ce type tellement attachant qui, en quelques chansons à peine, nous avait livré un arbre généalogique que l’on fantasmait ainsi : Lee Hazlewood, la pop de Talk Talk ou de Nilsson, le duo John Coltrane et Johnny Hartman de l’autre, et une armée de disques calmes, jazz ou symphoniques, samplés de toute part. Près de vingt ans et neuf albums plus tard, c’est avec Opium, album d’une incroyable tenue, que Jay-Jay Johanson vient se rappeler à nous. On y retrouve l’essence même de la musique de Johanson : une aisance à inventer des mélodies, une voix aussi discrète que caressante, et ces rythmiques entêtantes posées sur vérin qui maintiennent avec souplesse les chansons à leur meilleur.

Bref, du grand Jay-Jay.

Ahhh, vivement….

Et sinon, d’ici là, il est toujours possible (en tout cas, jusqu’au 22 février 2018) d’écouter la session live de Coming Up session #7 de France Inter du 30 Juin pour se plonger dans l’univers de mon suédois favori…

Set-List :

I LOVE HIM SO
DILEMMA
I DON’T KNOW MUCH ABOUT LOVING
TOMORROW
FAR AWAY
DROWSY
I MISS YOU MOST OF ALL
MILAN MADRID CHICAGO PARIS
ON THE OTHER SIDE
I WANT SOME FUN
BELIEVE IN US
MOONSHINE


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aller plus haut

lundi 13 juin 2011

Il est très rare depuis quelques mois qu’on ai le temps de passer un week-end en restant à Chalon, alors forcément pour ces 3 jour de Pentecôte pas complètement occupé on a pu profité de notre « nouvelle » ville.
Evidemment, c’est classique, mais tout le week-end n’aura pas été chalonnais, le samedi aura été l’occasion d’aller faire un tour dans le charolais pour un anniversaire ma foi fort bucolique et campagnard.

Le dimanche, par contre, a permis de se rattraper en reprenant de bonnes habitudes (genre aller au marché, profiter du centre nautique) mais surtout de participer enfin a des activités organisées par la ville, activités dont je n’ai jamais l’occasion de profiter tant mes wek-ends se déroulent souvent loin de la Saône-et-Loire… et là, pour le coup, il s’agissait d’aller faire un tour aux Montgolfiades 2011, une manifestation annuelle consistant en des envolées de montgolfières depuis Chalon-sur-Saône et au-dessus des vignobles de la côte chalonnaise….
Il est quand même à noter le très bonne représentation de la Lorraine au travers de cette montgolfières, avec rien moins que 3 appareils représentant des villes ou des départements de la région (Metz, Yutz et Les Vosges)

Cette balade aux Montgolfiades 2011 aura aussi été l’occasion de sortir mon Olympus E-510 pour shooter quelques montgolfières mais aussi un vol en formation d’oies Bernaches guidées par un ULM…
Et qui plus est, histoire de ne rien gâcher, j’ai fini ce week-end en retouchant les photos sous CS4 et j’ai rédigé (très rapidement) ce billet en écoutant l’album Philarmonics d’Agnes Obel, un vrai bonheur quoi !


Tags : , , , , , , , , , , ,

En y passant, avec mes sabots

lundi 30 juillet 2007

Pour enfin me reposer, il était nécessaire que j’en revienne à ma « tranquille » vie francilienne, en mettant à terme à mon WE lorrain me permettant de balader une partie de mes petits camarades du cours d’impro (ou alors, est-ce la balade des-dits camarades qui fut l’occasion d’aller passer en WE en Lorraine ? Cruel dilemme auquel je n’aurais pas la prétention de répondre ce soir, il faut bien l’avouer… et de passer des nuit trop courtes.
Eh oui, me voila très fatigué, mais pas sans raison, tant il aura été rempli, rempli de questions à propos du nombre de Meldois, de balades messine et dans la Carcassonne Lorraine, de natation, de tennis sous la pluie, de thermodynamique, de discussions très personnelles, de longs repas et de tout ce qui va avec…. et encore j’en oublie !

Une chose est certaine, même si ces trois jours furent fort agréables et sympathiques, j’avais besoin au final de me retrouver un peu, de me relâcher, de retrouver un peu de solitude, de calme et de tranquillité.
Alors, oui, à la vie de groupe mais avec parcimonie, faut quand même pas pousser !

Il ne me reste plus qu’à retrouver mon rythme à moi, pour tranquillement finir mes congés en beauté


Tags : , , , ,