Retiens la nuit

mercredi 19 août 2009

L’été est propice à certaines rêverie, à un certain laisser-aller…
Après être rentrer chez moi, après avoir profité de la fin de l’après-midi et de la baisse des température pour faire du vélo, après avoir fait un peu de bricolage et surtout après avoir enfin pris le temps de me consacrer au ménage en retarde chez moi…. j’avais enfin du temps devant moi.

La nuit était calme, la nuit était claire, rien ne bougeait, seules les lumières de l’unité de production de plaques de plâtre au loin semblait vivre au milieu de cette léthargie ambiante.
Ce sont à ces moments que je peux rester devant la fenêtre, à sentir un peu d’air frais, à regarder les lumières de la ville endormie, de profiter du calme actuel et laisser divaguer mes idées et me dire que j’aimerai tirer en longueur ces moments pour en profiter encore plus longtemps.

Retiens la nuit

Retiens la nuit

Retiens la nuit

Mais ce soir, ce sera mons calme et moins tranquille et plus parisien en même temps… un pic-nic aux invalides, ça n’a plus rien à voir !


Tags : , , , , ,

Etrangement calme

dimanche 26 octobre 2008

Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas eu un week-end dédié au repos et à la détente.
Un week-end simple avec le temps de dormir, de me reposer de faire enfin un peu de rangement et de ménage chez moi le samedi avant d’aller passer la soirée du côté de Claye-Souillly pour voir le spectacle Sale Gosse de Laurent Baffie (dont je vais essayer de parler dans un prochain billet)

Et après une telle journée de repos, il aurait été idiot de ne pas poursuivre au cours de la suite du week-end, en prenant à nouveau le temps de dormir, d’aller faire un tour au marché et de profiter des bords du canal de l’Ourcq pour une petite balade à vélo.
Quand en plus la journée est agrémenté par la dégustation d’une bouteille de Pommard 2002 acheté lors d’un de mes déplacements du printemps dernier, il ne faut pas en demander plus.
Au moins, il y a de quoi reprendre la semaine, bien détendue, surtout qu’à priori cette semaine devrait me permettre de ne pas quitter mon bureau : trop la fête, quoi !

Laurent Baffie


Tags : , , , , , , ,

Sportons nous mieux

lundi 21 juillet 2008

Les vacances ne me servent pas qu’à glandouiller, à progresser dans quelques jeux vidéos en attente depuis quelques mois, à me reposer à tenter de vouloir me lancer dans un peu de bricolage… c’est aussi l’occasion de se remettre tranquillement au sport :
Une reprise de l’activité piscinatoire et natationique le samedi pour dérouiller un peu un corps qui se remettait à peine l’intense consommation de champagne du week-end précédent…
Une sympathique balade en roller le dimanche pour profiter des bords de Marne de Neuilly-Plaisance à Champs sur Marne histoire de profiter du beau temps et d’une piste bien adaptée… sans compter la possibilité d’entendre au loin un peu de musette : tellement classique !
Histoire de bien commencer la semaine, c’est le vélo qui a eu le privilège d’être l’activité sportive suivante : une balade sur un chemin connu, qui me servait il y quelques mois de cela à me vider la tête, à me changer les idées… finalement c’est quand même mieux de le faire par envie de sortir et de faire de l’activité !

Mais au milieu de tout ça, il reste quand même un peu de surfage sur le net et surtout un petit tour sur le site de DJ Zebra que je n’avais pas visité depuis quelques mois et la sympathique découverte d’un bootleg que je te laisse découvrir, ami lecteur… et hop:

DJ Zebra – Wicked Green


Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Con d’insecte…

jeudi 22 juin 2006

Je ne porte pas exactement la population des insectes dans mon coeur, il faut dire que, pour moi,, ils n’ont rien de bien passionnant et intéressant.

Il est de moment où je finis même par en exécrer certain, tel ce moucheron qui a eu la fâcheuse idée de se jeter vers moi tel un kamikaze bourdonnant lors de ma ballade à vélo, rien de bien méchant jusque là, sauf que ce fléau a eu la délicate intention de venir s’écraser dans mon oeil, repoussant par la même occasion la lentille qui s’y trouve et y laissant je ne sais quel dépôt occasionnant une gène intense.

Et aussi lâchement qu’un socialiste français aux yeux de Dominique De Villepin, ce sordide animal a préferé mourir directement avant que j’ai eu le temps de lui faire regretter cet outrage.


Tags : ,