And so it is…

Closer… just like you said it would be…

Eh bien non, je ne suis pas allé voir Damien Rice en concert mais j’ai enfin eu mon visionnage de « Closer, entre adultes consentants » aujourd’hui, le dernier film en date du réalisateur d’origine allemande Mike Nichols. Comme son nom le laisse supposer, on est ici en présence d’un film oscillant entre le drame et la comédie de moeurs. Et autant le dire tout de suite, ce film ne m’a pas du tout emballé, je l’ai trouvé plus que moyen au final, mais plantons tout d’abord le décor:

Larry, médecin, aime Anna, photographe, qui le trompe avec Dan. Alice, stripteaseuse, aime Dan, écrivain et manipulateur, mais le trompe quand même avec Larry.
A un niveau extrême, deux hommes et deux femmes vont jouer le jeu pervers de la séduction et du désir. Alternant manipulations et trahisons, ils entament un diabolique chassé-croisé amoureux dont personne ne sortira indemne.

Je m’attendais à un film fin sur l »évolution des moeurs, sur les relations de couples, sur les problèmes liés à la fidélité, à la franchise, au mensonge, mais je fus plutôt déçu. Je n’ai pas retrouvé le Mike Nichols du Lauréat, qui maitrisais le sous-entendu le non dit, on est là en présence d’un film déroutant.
Déroutant aussi bien par le fond que par la forme : d’une part les personnages sont bien trop caricaturaux et excessifs, les renversements de situation quelque peu abusifs, les évolutions ne sont pas présentées, on se retrouve constamment face à une sitatuation déjà figée sans comprendre les mécanismes qui ont permis d’y arriver. Et d’autre part, le ton employé est trop axé « sexe » pour rendre le discours interressant et cohérent.
Bref, au final, on ne s’attache pas aux personnages, il est quasi-impossible de comprendre les motivations qui les poussent, le pourquoi du comment !!
Heureusement qu’il restait la mélodie envoutante du « Blower’s Daughter » de Damien Rice en début et fin de film pour remonter tout ça ;-)

Il ne me reste plus qu’à me préparer à partir assister à la Monty Python Party au Grand Rex ce soir, pour remonter le niveau


Tags : , , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.