Le nettoyeur

mercredi 2 janvier 2013

La nouvelle année commence et en même temps elle augure une fin : me voila de retour au bureau pour passer mes 5 dernières journées dans cette société où j’aurais passé près de 11 ans…. il me reste 3 jours à passer à mon bureau actuel à Lyon, 3 jours à finir quelques dossiers, 3 jours à ranger, 3 jours à classer et 3 jours à vider mes placards, faire un tri et faire disparaitre derrière moi tout ce que j’ai pu accumuler durant ces années. Il ne me restera plus alors qu’à aller passer 2 jours au siège, revenir à Paris, retrouver les bureaux de mes débuts et clore cette aventure !

Mes changements professionnels ont plutôt été rares, après une première expérience de 6 mois, j’ai intégré cette société où je suis aujourd’hui, c’est donc un peu étrange pour moi de tourner cette page.. alors bien entendu, ce n’est que le continuité de choses enclenchées depuis 2 ans : changer d’environnement en quittant Paris pour travailler à Lyon (tout en vivent en Bourgogne), fonder une famille, me ré-implanter dans un nouveau cadre… il y a une certaine logique derrière tout cela et, d’ailleurs, ce changement de carrière est peut-être ce qui m’inquiète le moins, qui me perturbe le moins. Peut-être parce que ça découle naturellement de tout le reste, peut-être aussi parce que cette dynamique de changement fait qu’on n’a plus le temps d’avoir peur.

En tout cas, me voila, ici, à mon bureau, au milieu de feuille de papier à trier, des documents à vérifier, à me demander que garder, que jeter, que laisser à mes collègues….


Tags : , , , , ,

New born

vendredi 18 mars 2011

ayéééééééééé voila, la première semaine de ma nouvelle vie est en train de s’achever…
Enfin, je dis « nouvelle vie », mais c’est histoire de ma la péter un peu, finalement j’ai quand même pas changer du tout au tout ma façon de vivre… alors oui, je suis parti vivre en province, je change de lieu de travail et mon taff va un peu évoluer mais c’est finalement très peu.
Ce qui est « marrant », c’est que comme d’habitude dans ma société tout est fait en dépit du bon sens : je viens travailler à Lyon mais je reste dépendant hiérarchiquement de mon bureau parisien, je conserve mon poste et mes fonctions alors même qu’en tout état de cause il va être impossible de maintenir notre façon de fonctionner, que je vais être pris sur des fonctions plus « propres » à l’agence et qu’il serait plus judicieux de tout revoir.
Allez, soyons beau joueur, je ne vais pas me plaindre, j’ai déjà réussi à être muté, à pouvoir venir sur Lyon, je sais que je vais y gagner en autonomie et que je vais doucement faire évoluer mon poste : à terme il finira bien par être ce que j’avais proposé au départ… wait and see, comme ils disent


Tags : , , ,

Like I do

lundi 14 mars 2011

Franchement, je ne peux pas venir m’installer dans mon nouveau bureau lyonnais sans commencer cette première semaine ici par un petit billet et surtout par y coller un peu de musique…
J’entends déjà les mauvaises langues critiquer, mais tant pis pour elles, elles auront quand même droit à du Chris Isaak : eh oui, sinon, DevilDave.Net ne serait plus DevilDave.Net

Et puis, franchement, ça se fête d’avoir mon bureau perso pour une fois !


Tags : , , , , , , ,

En attendant

dimanche 27 février 2011

En attendant que février touche à sa fin…
En attendant de finir (de commencer ?) la retouche de photos de Cuba…
En attendant ma mutation à Lyon en mars…
En attendant d’avoir d’autres choses à raconter…

Eh bien, en attendant, j’ai quand même fini par mettre en place un thème spécial pour appareils mobiles

En attendant mieux…. c’est déjà ça


Tags : , , , , , ,

Pas si froid

dimanche 13 septembre 2009

Coldplay - Left Right Left Right Left

Avec ma petite balade belge de la semaine dernière, je n’avais pas pris le temps de revenir sur LA soirée de lundi dernier : j’avais enfin pu profiter de mon côté d’anniversaire (qui datait quand même de janvier, hein), en l’occurrence une place pour le concert de Coldplay au Parc des Princes…
Lundi soir, me voyait déjà assister à mon troisième concert de Coldplay, après la tourné de X&Y à Lyon et le premier passage de la tourné Viva la Vida à Bercy l’année dernière : j’étais donc déjà un peu en terrain connu, mais c’était la première fois que je profitais d’un concert de Coldplay dans un stade.

Le rendez-vous était fixé vers 19H00 devant le stade, à l’heure de la première première partie, mais les timing étant ce qu’ils sont et les retards bien fréquents, ce n’est qu’après 19H30 que nous avons pu nous rejoindre et prendre le temps de manger un hypothétique hot-dog, de prendre une boisson, de discuter un peu et il était déjà 20H30 passé et surtout l’heure de rejoindre nos places pour voir la fin de la seconde première partie : The Flaming Lips.. pour le peu que j’ai pu en entendre, autant ne rien en dire….

Tout comme à Bercy presque un an auparavant, c’est au moment où l’on entendait les notes de An der schönen blauen Donau que les lumières se sont éteintes et que le show a vraiment commencé.
En fait, comme cette tournée est toujours celle de l’album Viva la vida or Death and all his friends, on se retrouve avec un concert très proche de ceux de Bercy en terme de structure et de progression, mise à part la disparition du titre Speed of Sound de la set-list et quelques remaniements dans l’ordre des chansons.
Il y a un an, je m’étais déjà fait la réflexion que la prestation scénique de Coldplay transcendait quelque peu l’album.. si Viva la vida et tous les potes de la mort est un bon album de pop anglaise, il n’est qu’en live qu’on peut en sortir la quintessence.
C’est à nouveau sur scène que le groupe pioche dans ses chansons pour les changer un peu, le peu qu’il manque pour le donner le petit quelquechose qui en fait des titres imparables.
Les chansons évoluent vers de nouveau horizons: que ce soit en les remixant, en leur donnant un côté un peu plus électro ou encore en tirant leur mélodies, un peu comme dans cette version de Postcards from away en fin de The Hardest Part.

La force du groupe est aussi d’avoir réussi, au fil des albums, à trouver quelques titres adaptés aux grandes scènes et aux stades, des titres à la mélodie facile à reprendre, à faire chanter à des milliers de personnes en même temps, et ce, de manières tout à fait intuitives; et en ça le titre phare du dernier album en est un bon exemple : Viva la Vida peut être repris facilement et l’est d’ailleurs… que ce soit sur la chanson, pendant les moments un peu silencieux et surtout pour le rappel du groupe.

Je disais un peu plus haut qu’entre le concert de Bercy et celui du Parc des Princes il y avait quelques changement, et ces changements ont impliqués des disparitions de chansons, l’apparition de nouvelles et quelques changement d’ordre :
le plus flagrant a surtout été de déplacé Yellow, le titre qui habituellement marque la fin du rappel et donc du concert, en le mettant dans le début de la set-list et il fallait donc mettre un autre titre en rappel, et c’est là que s’est retrouvé mon titre fétiche, à savoir The Scientist : eh oui, il ne valait plus le coup d’être placé en coeur de concert, si comme à Bercy le concert s’est retrouvé en coupé en plusieurs parties, dont une partie acoustique sur une scène centrale, le groupe était cette fois-ci trop loin de moi pour y interpréter ce titre, il faut bien le dire !
Durant le set acoustique, c’est donc plutôt une reprise de Billie Jean de Michael Jackson qui a enflammé les foules.

Alors même que le concert était sur le point de se terminer, Chris Martin a alors expliqué que, normalement, à la fin des concerts ils distribuaient un CD, mais que c’était une pratique qui n’avait pas été permise en France et qu’il était donc possible de se procurer ce CD live en échange d’une présentation de la place du concert… c’est donc comme ça que hioer j’ai pu récupérer Left Right Left Right Left, un petit CD de compil de certains titres de la tournée de Viva la Vida….
En fait, ce CD avait déjà été mis à disposition via un téléchargement gratuit il y a quelques mois, cet album était donc déjà connu, mais il faut quand même saluer cette opération de Coldplay pour remercier leur public et leur fan.

Maintenant il ne me reste plus qu’à attendre le prochain album et la prochaine tournée

Pour se faire une idée du concert, voici la set-list du Parc des Princes:

Life In Technicolor
Violet Hill
Clocks
In My Place
Yellow
Glass Of Water
Cemeteries Of London
42
Fix You
Strawberry Swing
God Put A Smile Upon Your Face / Talk (techno version)
The Hardest Part
Postcards From Far Away
Viva La Vida
Lost!
Green Eyes
Death Will Never Conquer
Billie Jean (Michael Jackson)
Politik
Lovers In Japan
Death And All His Friends

Rappel:
The Scientist
Life In technicolor II
The Escapist

Et histoire de connaître ce que le groupe à offert, voici le contenu de Left Right Left Right Left

01 – Glass of Water
02 – 42
03 – Clocks
04 – Strawberry Swing
05 – The Hardest Part / Postcards from Away
06 – Viva la Vida
07 – Death will never Conquer
08 – Fix You
09 – Death and all his Friends

Et pour finir un dernier titre, parmi les classiques… et pour une fois ça ne sera pas The Scientist


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

On my way

vendredi 24 juillet 2009

A peine rentré hier soir de ma visite du côté de Reims, dès ce matin je pars ern direction de Lyon.
Un dernier déplacement pour la semaine et même un dernier déplacement tout court puisque dès ce soir je suis en congés…. et tant qu’à faire je vais en profiter pour rester en région lyonnaise pour le week-end.

Et voila, je suis à nouveau sur la route : reste à savoir laquelle :


Tags : , , , , , , , , , , , ,

Back, back again… and you two ?

lundi 20 juillet 2009

Depuis mon dernier billet, j’ai eu pu aller voir le concert de Nine Inch Nails qui était prévu : un concert bien prenant, qui méritait d’être vu, même si, pour moi, certain titres manquaient à l’appel pour que mon bonheur soit complet… toujours est-il que ce concert m’a permis de passer un bon moment de musique et qui plus est en compagnie des amis Olivier et Thibaut, ça ne se refuse quand même pas !

Une fois le concert a peu près digéré, il fallait bien reprendre le chemin du travail et des déplacements et partir un peu sur Lyon, ma zone de prédilection pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué : sur ces 2 jours passés à dans la capitale des Gaules, ce n’est pas tant les journées passées à travailler qui importaient que la soirée qui s’est déroulée en compagnie de quelques collègues, se passant de bars en boite de nuit via d’autres bars… j’avoue que je ne le referai pas trop souvent, mais une fois de temps en temps, reprendre un rythme que j’avais perdu révèle un petit charme qui fait du bien… même s’il me faut du temps pour m’en remettre !

Et du temps pour m’en remettre, j’en ai eu dès le week-end suivant, en partant faire un petit tour en Lorraine : l’occasion de passer des nuits calmes et reposantes, de faire un peu de tennis et d’en profiter pour y ajouter une petite visite au Luxembourg : il est toujours important de voir le Luxembourg (quoi, ça sent que je suis ironique ?)… en tout cas, ça permet de prendre quelques photos….

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Mais soyons franc, le plus impressionnant lors de cette visite, n’était en rien ni la ville la population, mais plutôt le texto reçu pendant que j’arpentais les rues de cette capitale européenne :

Si jamais tu es dispo, j’ai une place pour venir au concert de U2 à Nice avec moi le 15. Je t’offre la place et tu restes dormir avec moi chez Max

Le temps de me décider comment prendre mes dispositions pour me rendre disponible et il ne me restait plus qu’à trouver un vol pour descendre sur la Côte d’Azur.
Tant qu’à faire, autant en profiter, et c’est ce que j’ai fait en prolongeant mon voyage jusqu’au vendredi, me permettant de profiter aussi bien du concert que de la villa avec piscine où je logeais.

C’est certain, il y a des occasion que ne se refuse pas: profiter de quelques jours au soleil niçois quand Paris est sous les orages, je crois qu’il y a plus difficile comme conditions et surtout quand ça donne l’occasion d’aller assister à un concert phénoménal de U2… alors, là, je ne regrette pas du tout d’avoir poser ces quelques jours de congés et d’avoir pris ce vol !

Nice

Nice

Ca n’étonnera personne si je dis que c’était un déchirement de devoir prendre un avion me ramenant vers la grisaille francilienne : dire que 1 heure avant mon enregistrement je me trouvais encore dans la piscine sous un soleil de plomb et qu’à peine 1h30 de vol plus tard l’airbus A321 s’est posé sur la piste d’Orly sous la pluie…. ça fait mal !

Quitte à revenir en région parisienne, il fallait bien en profiter, et après un vendredi soir plutôt dédié au repos et à la tranquillité, le samedi m’a permis de reprendre mes habitudes, en enchainant repas au restaurant, une petite séance de repos sur l’herbe du Parc Montsouris avec quelques journaux et surtout la possibilité d’aller faire un tour du côté de la Cité Universitaire Internationale où se déroulait, dans le cadre de Paris Quartier d’été, une représentation de cirque : l’occasion d’aller les voir les performances de Autres Pistes mises en places par Kitsou Dubois, un ensemble de performance de trapèze, de mât chinois, de contre-mât ou de portées très artistiques, douces et poétiques… un vrai régal pour les yeux et une vrai prouesse aussi bien sur le plans techniques, physiques que sur le plan artistique.

Après une bonne nuit et surtoutun sympathique petit déjeuner entre amis, il ne rstait plus qu’à continuer ce dimanche en allant au cinéma : l’occasion de retourner voir le Very Bad Trip (The Hangover en VO) de Todd Phillips : c’est dire si ce film est bon, c’est la comédie de ce début d’été : à ne pas louper !

Il ne me reste plus qu’à partir passer une semaine en déplacement dans les Vosges, avant d’être à nouveau en congés: je vais bien réussir à survivre, normalement….


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ca va viendre

mardi 7 juillet 2009

Si j’ai le tempes demain, je promets de m’attaquer à un billet qui parlera de ma visite à l’exposition Une image peut en cacher une autre au Grand Palais du week-end dernier, des mes visionage de Coraline et de Very Bad Trip, de mon concert de Nine Inch Nails de ce soir au Zénith, de mon déplacement de demain à Lyon et peut-être de la soirée qui va s’en suivre….

Enfin, tout ça si j’ai le temps….

D’ici là, il va être l’heure d’affronter la pluie et les embouteillages sur la route avant de rejoindre le concert !


Tags : , , , , , , , , ,

Bougeage ?

vendredi 27 février 2009

Mes demandes de changement et mon envie de partir voir si l’herbe était plus verte dans un autre coin de la France ont fait le tour de l’entreprise plus vite que ce que je n’aurais cru…

Maintenant, je sais que toutes les couches hiérarchiques au-dessus de moi (ce qui ne fait pas beaucoup quand même) sont au courant et ne sont pas contre l’idée…. surtout du côté de mon responsable…

Mais pour d’obscures raisons de communication et d’image ce n’est pas à l’ordre du jour, par contre, il semblerait que je puisse réfléchir à un autre type de poste, bien mois technique, plus commerciale et dans ce joli coin…
On me laisse donc à ma réflexion le temps de savoir si ça m’intéresse ou non !

J’vais avoir de quoi penser durant mon week-end rustique en Bourgogne…


Tags : , , , ,

Le symbole de mon individualité et de ma liberté personnelle

jeudi 29 janvier 2009

Houla, il m’en a fallu de efforts pour retrouver le chemin des billets sous toute cette poussière accumulée depuis le temps que je n’étais pour rentré ici…

Anniversaire à Lyon

C’est pas tout ça, mais maintenant que j’ai fait un peu de ménage, autant en profiter pour déblatérer quelque peu, puisque me voila de retour chez moi après quelques jours de déplacement du côté de Lyon.
Pour être franc (tiens, d’ailleurs, on devrait peut-être dire Euro maintenant, non ?), ce déplacement était surtout une bonne occasion de passer une ou deux soirées sur Lyon un peu tranquillement.
Si, côté boulot, ça aurait mieux se passer et être plus détendu, j’ai au moins eu l’occasion de dignement fêter mon anniversaire dans une bonne ambiance.

Anniversaire à Lyon

Déjà, profiter de la soirée du jour J pour pouvoir voir quelques lyonnais et passer une petite soirée avec eux était déjà  une bonne idée, mais quand en plus on trouve le moyen de choisir un restau spécial « éclatage de ventre » c’est encore mieux. Encore merci à vous pour la soirée, j’ai passé un véritable bon moment et en plus j’ai très bien mangé… par contre, je crois que pour aller boire un verre au St Louis, on y est allé 10 ans trop tôt, même si les cocktails sont bon et le côté piano/bar très sympa !

Anniversaire à Lyon

Tant qu’à être à Lyon et vouloir partager ma détresse de prendre un an de plus, on en a profiter pour faire un détour par notre agence locale avec les munitions de rigueur : encore une bonne occasion de boire un verre en discutant…. un principe de base qui a étrangement dérivé : partant du « Bon, les gars je bois un verre et je pars, je peux pas rester ce soir » et qui a fini en refaisant le monde et la société jusqu’à 2h. donc une soirée comme je les aime : improvisée, à discuter franchement, à donner ses avis et surtout à bien rire.
Résultat, la nuit fut très courte, le réveil très difficile, mais tout ça sans aucun regret, surtout qu’au cours de la soirée j’ai surtout eu l’occasion de discuter et de dire que je comptais demander à me faire transférer sur Lyon et d’apprendre que j’y étais plus qu’attendu : et ça, ça fait vraiment plaisir !

Anniversaire à Lyon

C’est bien beau de se replonger dans les souvenirs des derniers jours, mais je crois surtout que je vais me plonger dans le très bon Wild at Heart de David Lynch, et je ne dis pas ça seulement à cause de la B.O., hein !

Dans Wild at Heart, je préfère quand même la version instrumentale de Blue Spanish Sky, même si elle est bien moins connue que Wicked Game.

La Boucherie d’Antoine Lecuyer
8 Rue Marronniers
69002 LYON


Tags : , , , , , , , , , , , , , ,