Back, back again… and you two ?

lundi 20 juillet 2009

Depuis mon dernier billet, j’ai eu pu aller voir le concert de Nine Inch Nails qui était prévu : un concert bien prenant, qui méritait d’être vu, même si, pour moi, certain titres manquaient à l’appel pour que mon bonheur soit complet… toujours est-il que ce concert m’a permis de passer un bon moment de musique et qui plus est en compagnie des amis Olivier et Thibaut, ça ne se refuse quand même pas !

Une fois le concert a peu près digéré, il fallait bien reprendre le chemin du travail et des déplacements et partir un peu sur Lyon, ma zone de prédilection pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué : sur ces 2 jours passés à dans la capitale des Gaules, ce n’est pas tant les journées passées à travailler qui importaient que la soirée qui s’est déroulée en compagnie de quelques collègues, se passant de bars en boite de nuit via d’autres bars… j’avoue que je ne le referai pas trop souvent, mais une fois de temps en temps, reprendre un rythme que j’avais perdu révèle un petit charme qui fait du bien… même s’il me faut du temps pour m’en remettre !

Et du temps pour m’en remettre, j’en ai eu dès le week-end suivant, en partant faire un petit tour en Lorraine : l’occasion de passer des nuits calmes et reposantes, de faire un peu de tennis et d’en profiter pour y ajouter une petite visite au Luxembourg : il est toujours important de voir le Luxembourg (quoi, ça sent que je suis ironique ?)… en tout cas, ça permet de prendre quelques photos….

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Luxembourg en Juillet

Mais soyons franc, le plus impressionnant lors de cette visite, n’était en rien ni la ville la population, mais plutôt le texto reçu pendant que j’arpentais les rues de cette capitale européenne :

Si jamais tu es dispo, j’ai une place pour venir au concert de U2 à Nice avec moi le 15. Je t’offre la place et tu restes dormir avec moi chez Max

Le temps de me décider comment prendre mes dispositions pour me rendre disponible et il ne me restait plus qu’à trouver un vol pour descendre sur la Côte d’Azur.
Tant qu’à faire, autant en profiter, et c’est ce que j’ai fait en prolongeant mon voyage jusqu’au vendredi, me permettant de profiter aussi bien du concert que de la villa avec piscine où je logeais.

C’est certain, il y a des occasion que ne se refuse pas: profiter de quelques jours au soleil niçois quand Paris est sous les orages, je crois qu’il y a plus difficile comme conditions et surtout quand ça donne l’occasion d’aller assister à un concert phénoménal de U2… alors, là, je ne regrette pas du tout d’avoir poser ces quelques jours de congés et d’avoir pris ce vol !

Nice

Nice

Ca n’étonnera personne si je dis que c’était un déchirement de devoir prendre un avion me ramenant vers la grisaille francilienne : dire que 1 heure avant mon enregistrement je me trouvais encore dans la piscine sous un soleil de plomb et qu’à peine 1h30 de vol plus tard l’airbus A321 s’est posé sur la piste d’Orly sous la pluie…. ça fait mal !

Quitte à revenir en région parisienne, il fallait bien en profiter, et après un vendredi soir plutôt dédié au repos et à la tranquillité, le samedi m’a permis de reprendre mes habitudes, en enchainant repas au restaurant, une petite séance de repos sur l’herbe du Parc Montsouris avec quelques journaux et surtout la possibilité d’aller faire un tour du côté de la Cité Universitaire Internationale où se déroulait, dans le cadre de Paris Quartier d’été, une représentation de cirque : l’occasion d’aller les voir les performances de Autres Pistes mises en places par Kitsou Dubois, un ensemble de performance de trapèze, de mât chinois, de contre-mât ou de portées très artistiques, douces et poétiques… un vrai régal pour les yeux et une vrai prouesse aussi bien sur le plans techniques, physiques que sur le plan artistique.

Après une bonne nuit et surtoutun sympathique petit déjeuner entre amis, il ne rstait plus qu’à continuer ce dimanche en allant au cinéma : l’occasion de retourner voir le Very Bad Trip (The Hangover en VO) de Todd Phillips : c’est dire si ce film est bon, c’est la comédie de ce début d’été : à ne pas louper !

Il ne me reste plus qu’à partir passer une semaine en déplacement dans les Vosges, avant d’être à nouveau en congés: je vais bien réussir à survivre, normalement….


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Some Music More

mardi 25 mars 2008

U2 3DVu ma série de billets de la semaine dernière, il eu été con de ne pas tenter de poursuivre durant mon séjour de repos lorrain, mais il faut bien dire qu’un week-end Pascal en Lorraine n’est pas forcément propice à aller se faire des concerts, alors tant qu’à faire me je suis mis aux prestations scéniques non-live… plus clairement, j’ai accepté une invitation à aller voir le film U2 3D….
Là, le pitch est facile :

La tournée mondiale « Vertigo tour » du célèbre groupe de rock U2, en trois dimensions.

Pas grand chose à dire sur ce film (c’est aussi un peu pour ça que je fais cette critique maintenant, vu que je n’ai pas beaucoup de temps)… il s’agit du concert à Buenos Aires de la tournée Vertigo du célèbre groupe irlandais, mais avec la particularité d’être en 3D.
A conseiller de préférence aux amateurs de U2, même si l’expérience de la 3D est, en elle-même, déjà très intéressante pour une immersion au plus profond de la scène.
Voila, comme ça c’est simple à conclure :

U2 3D est un film qui ravira les amateurs de U2 (vu qu’il faut quand même tenir plus d’une heure avec leurs chansons) et qui donnera aux autres l’occasion de passer un bon moment musical en profitant d’une expérience un peu différente avec une immersion poussée dans l’univers du concert…


Tags : , ,

Hall of famous rock

jeudi 16 août 2007

Pour changer un peu et ne pas perler que d’alcool, autant revenir aux fondamentaux :
La National Association of Recording Merchandisers (NARM) et The Rock & Roll Hall of Fame ont établi la liste des 200 albums qui devraient être présent chez tous les fans de musiques.
Il y a certaines évidences, et le moins qu’on puisse dire et qu’il y a aussi quelques surprises, faut croire que leur définition de Rock est très vague…

1. THE BEATLES – SGT. PEPPER’S LONELY HEARTS CLUB BAND

2. PINK FLOYD – DARK SIDE OF THE MOON

3. MICHAEL JACKSON – THRILLER

4. LED ZEPPELIN – LED ZEPPELIN IV

5. U2 – JOSHUA TREE

6. THE ROLLING STONES – EXILE ON MAIN STREET

7. CAROLE KING – TAPESTRY

8. BOB DYLAN – HIGHWAY ‘61 REVISITE

9. BEACH BOYS – PET SOUNDS

10. NIRVANA – NEVERMIND

Les 190 autres albums sont dans la suite du billet :
Lire le reste de cet article »


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,